Heureux le temps où les Aminches, groupe normand de chansons des rues, chansons trad, s’encanaillaient à faire guincher petits et grands au festival de Saint-Chartier.
Amélie, chanteuse, flûtiste et meneuse de bal revèle alors son affection particulière pour tout ce qui se partage et, heureux qui communique, met alors au service de tous son plaisir à danser et faire danser  !

En quelques mesures et quelques pas, les grands classiques de la danse traditionnelle, de la danse Folk deviennent une seconde nature…

 

Nous citerons ici nos amis d’Accrofolk :

Les danses folks se pratiquent pêle-mêle, traditionnelles, populaires non traditionnelles et anciennes. Ces danses viennent des traditions populaires et du folklore propre à de nombreux pays d’Europe et à chaque région française (Alsace, Berry, Béarn, Bretagne…). Elles se dansent à deux, à trois ou en groupe et parfois seul.

Les danses folks ne sont pas faites pour être dansées devant un public et ne constituent pas un spectacle de grand intérêt. Ce sont souvent des danses faciles à apprendre, faites pour le plaisir des danseurs. Si l’on s’en tient au critère du plaisir procuré par cette activité, celle-ci ne se distingue guère des danses de salon modernes comme la valse ou comme le disco. Si ce n’est peut-être que les changements de partenaire se pratiquant de manière naturelle et spontanée entraînent incontestablement une ambiance décontractée et conviviale.

Ce que l’on sait aujourd’hui sur les danses folks, leurs origines, leurs histoires, leurs places dans la vie d’autrefois, est principalement dû aux enquêtes de Jean-Michel et Hélène Guilcher, entre 1941 et 1976. Yves Guilcher a contribué à la naissance et à l’essor du bal folk. Il en publie la synthèse dans un livre remarquable, bien documenté et d’une plume agréable, «La Danse traditionnelle en France, d’une ancienne civilisation à un loisir revivaliste», collection Librairie de la danse, édition FAMDT.

 

 


 

Et c’est ainsi qu’aujourd’hui vous pourrez retrouvez Amélie Maître ès Danse aux cotés des Vibrants Défricheurs, des Aminches, du P’tit Bal d’Amour…
Que cette joie de la danse se retrouve également dans les bals pour enfants (voir Le Bal des Pieds d’Nez)…