Fred Pichot, compositeur, saxophoniste, multi-instrumentiste, né à Rouen en Normandie, où il étudie d’abord la guitare, puis le saxophone et le Jazz au conservatoire, obtient une Licence de Musicologie et se passionne pour l’Ethnomusicologie.

Après des débuts prometteurs au sein de groupes jazz et rock de la scène rouennaise, il contribue dès 1995 au développement du groupe flamenco-rock  La Familia  sélectionné par le ministère de la Culture, il réalise ainsi 5 albums et de nombreuses tournées internationales. Lors d’un long séjour en Espagne en 2000, il compose et étudie la Gaïta asturienne et le flamenco.

De retour à Paris, il reprend ses études de Jazz et se produit sur la scène des clubs parisiens et rencontre des musiciens de tout horizon. Il crée des musiques et des environnements sonores pour des compagnies de théâtre, de cirque ou de danse, notamment pour  Le Cercle de la Litote et l’Académie Fratellini.

Il pose ensuite ses valises à Marseille en 2003, où il monte son label Interaction et son projet électro-jazz Namaste!, avec lequel il réalise deux albums et des tournées internationales.

Il monte aussi Sardar Orkestra en 2006 (jazz balkanique) et Choumissa en 2009 (jazz méditerranéen avec du oud et du zarb).

Il collabore avec de nombreux artistes de la scène jazz marseillaise tels que Ahmad Compaoré en quintet et au sein du trio Nafas avec Sylvain Terminiello ; ou bien son acolyte de Namaste ! Cyril Benhamou avec qui il partira jouer sur les scènes de New-York ; ou encore des chanteuses telles que Amélie Affagard, Tania Zolty, Julia Minkin, Tina Mweni et bien d’autres formations avec lesquelles il compose, enregistre des sessions et fait des concerts, dans des styles variés : jazz, pop, funk, soul, rock, afrobeat et toute sorte de musiques venues d’ici ou d’ailleurs …

Devenu expert de la Musique assistée par ordinateur, il expérimente aussi dans le domaine du son et des musiques électroniques avec des artistes comme Nine Cloud, Minoise ou Otisto23.

Il a eu aussi la chance de jouer avec Manu Dibango, Marc Ribot, Jamaaladeen Tacuma, Famoudou Don Moye (Art Ensemble Of Chicago), Orlando Poleo, Didier Lockwood, Ronald Baker, Daniel Mille, Manu Théron, Sam Karpienia, Papet Jali, Prince Diabaté…

En 2015, sur une demande du Festival Marseille Jazz des 5 Continents, il créé Les Impatients du Jazz, un orchestre avec des patients au sein d’un hôpital psychiatrique, ainsi que son projet Jazz Trip-Hop Bögö  avec le trompettiste Erik Truffaz.

Il travaille actuellement sur le projet Bloom  avec Didier Malherbe (Gong, Hadouk) ainsi que Perrine Mansuy au piano, et le Basse/Batterie légendaire Terminiello-Troccaz, où l’on retrouve sa passion pour le jazz et le rock, sa curiosité pour les musiques imaginaires et métissées, son goût pour les mélanges sonores audacieux.

Il se lance en son nom propre depuis avril 2017 et se produit avec ses compositions, en solo ou accompagné au fil des scènes déjà partagées auparavant qui, persuadées de son talent, l’accompagnent pour ce nouveau défi.